Accueil
Histoire Dellys


Défilé

Défilé

Sorties du dimanche
En colonne par quatre avec en tête ses gradés sergent-major, sergent-fourrier, ser­gent à galons d’or, et au hasard, dans les rangs ses caporaux à galons de laine garance, chaque promotion, aux accents éclatants des clairons, et sous l'œil vigilant de l'adjudant de service, franchissait la grille de l’école.
Les torses bombés sous les dolmans bien ajustés où s’alignaient, étincelant au soleil, une rangée de boutons de cuivre bien astiqués, l'œil vif et quelque peu empreint le fierté les Gad’zarts marchaient allègrement. C’est qu’il faillait montrer aux civils qu’on savait se tenir. Effet précoce du prestige de l’uniforme.
La clique avait des hauts et des bas, et je me rappelle tel ancien plein d’embonpoint lui savait faire sortir de son instrument des sons si agréables qu’on éprouvait un véritable plaisir à l’entendre.
Je fus aussi de la clique, mais quel piètre exécutant j’étais ! d’ailleurs on en pourra juger par la petite digression suivante.
C‘était un véritable supplice pour moi, lorsque étant de service, je devais le matin, sonner le réveil. Levé le premier, contrairement à mes habitudes, quelquefois même en sursaut, je faisais des efforts démesurés pour faire sortir les notes qui s'obstinaient à rester dans le serpentin de cuivre ou qui, brusquement, s’échappaient tonitruantes et discordantes en un tintamarre qui mettait en gaieté tous les dortoirs. Je rentrais alors piteux, sous les quolibets et le regard sévère, mais au fond amusé, de l‘adjudant, tandis qu’un camarade charitable lançait enfin la diane.
Clairon, c’était la sortie libre, car, une fois l'école accompagnée aux portes de la Ville ou au port, seule la clique était autorisée à retourner en ville.
Un Ancien de la 1901-1904

choisissez une rubrique

Amicale des Anciens Elèves de l'Ecole de Dellys:« Le yatching A307 60 Rue Pierre Loti 83500 La Seyne sur mer...